5 conseils pour entretenir votre jardin urbain en location

Ces dernières années, l’agriculture urbaine a connu une croissance significative en Espagne, le nombre de jardins urbains dépassant désormais les 20 000. Ces jardins sont situés dans différentes régions du pays, sur les toits et les balcons ou sur des parcelles communautaires, et permettent à leurs propriétaires de cultiver leurs propres fruits, légumes et plantes vertes.

La taille des jardins urbains varie également de manière significative, avec une moyenne de 75 m², bien que certains puissent être beaucoup plus petits ou beaucoup plus grands. La popularité des jardins urbains est due à une prise de conscience croissante de la durabilité, au désir d’un mode de vie plus sain et à la nécessité d’un lien plus profond avec la nature dans l’environnement urbain. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pratiques sur la manière d’entretenir votre jardin urbain et de veiller à ce que vos plantes poussent bien et en bonne santé.

Enregistrez votre jardin gratuit dès aujourd’hui

Tenez compte du climat de votre jardin.

Le climat est un facteur crucial pour la qualité des légumes de votre jardin urbain. Si vous cultivez des plantes indigènes, vous risquez moins d’être confronté à des maladies et à des parasites. Il est important de connaître le climat et le moment propice pour chaque culture, et de sélectionner les légumes qui conviennent à votre région.

  • Si votre région est humide ou froide, les cultures idéales sont le brocoli, le chou ou les pois.
  • Si vous vivez dans une région chaude et sèche, vous pouvez cultiver des tomates, des poivrons, des courgettes, des concombres et du persil.

Aujourd’hui, on trouve également des villes qui présentent un certain niveau de pollution. Dans ce cas, il est conseillé de planter des aliments moins susceptibles d’absorber les polluants : carottes, ail, betteraves…

Ne plantez pas plus que vous ne pouvez

En raison de la taille limitée du jardin et de la nécessité pour les légumes d’avoir leur propre espace, il est important de savoir qu’il n’est pas possible de cultiver un grand nombre de produits, en particulier ceux de la même famille. En effet, ils entreraient en concurrence pour les mêmes nutriments et une récolte satisfaisante ne serait pas obtenue.

Pour résoudre ce problème, une solution consiste à combiner les cultures en plantant des plantes qui se complètent et s’aident mutuellement à croître et à se développer. Dans le cas contraire, si des légumes de la même famille sont plantés, ils risquent de se concurrencer et d’aboutir à un jardin malsain et improductif.

L'eau est essentielle

L’arrosage est l’un des éléments les plus importants à prendre en compte. Les plantes ont besoin d’une quantité d’eau suffisante pour se développer, mais il est également important de ne pas trop arroser et d’éviter l’engorgement. L’idéal est d’arroser fréquemment mais avec parcimonie pour éviter les problèmes.

  • Légumes : La plupart des légumes ont besoin d’une quantité d’eau constante pour pousser correctement. Un arrosage régulier deux à trois fois par semaine est généralement suffisant. Cependant, si le temps est particulièrement chaud ou sec, vous devrez peut-être arroser plus souvent. En ce qui concerne la quantité d’eau, un arrosage profond une fois par semaine (environ 2-3 cm d’eau) est généralement suffisant.

  • Fruits : les besoins en eau des fruits peuvent varier considérablement en fonction de l’espèce. Les fruits de climat chaud, tels que les agrumes et les fruits tropicaux, peuvent nécessiter un arrosage plus fréquent, tandis que les fruits de climat tempéré, tels que les pommes et les poires, peuvent nécessiter moins d’eau. En général, il est conseillé d’arroser les fruits abondamment mais rarement, environ une fois par semaine pendant les périodes de croissance active.

Engrais organiques pour améliorer les semis

Le compost est un excellent moyen d’enrichir le sol et de fournir des nutriments aux plantes. Différents types d’engrais sont disponibles sur le marché. Les plus recommandés pour les jardins urbains sont

  • Le compost : Le compost est un engrais organique fabriqué à partir de matières organiques en décomposition telles que les feuilles, les restes de légumes, les tontes de gazon et le fumier. Il est facile à réaliser à la maison et constitue un excellent moyen de recycler les déchets organiques et de réduire la quantité de déchets mis en décharge. Le compost est riche en éléments nutritifs et contribue à améliorer la qualité du sol.
  • Humus de vers : l’humus de vers est un autre type d’engrais organique fabriqué à partir des excrétions des vers de terre. Il est riche en nutriments et améliore la structure du sol en augmentant la capacité de rétention de l’eau et de l’air. L’humus des vers contribue également à réduire l’érosion du sol et à prévenir le compactage.
  • Engrais verts : L’engrais vert est une technique qui consiste à semer des plantes spécifiques, telles que la luzerne ou la moutarde, afin d’améliorer la qualité du sol et de fournir des nutriments aux plantes. Ces plantes sont récoltées et laissées à la surface du sol pour qu’elles se décomposent et libèrent des nutriments.

Attention aux nuisibles !

Dans la culture des légumes et d’autres plantes, il est courant d’être confronté à la menace de ravageurs et de maladies qui peuvent nuire à la croissance et à la production de notre jardin. C’est pourquoi il est important de connaître les stratégies de prévention pour anticiper ces problèmes. L’une des options les plus efficaces consiste à cultiver des plantes qui agissent comme des répulsifs naturels contre les parasites et qui n’endommagent pas nos cultures. De plus, certains insectes, comme les abeilles, peuvent être d’une grande aide pour nos plantes, il est donc conseillé de les attirer dans notre jardin.

Pour attirer ces insectes, nous pouvons planter quelques plantes attractives, comme des marguerites ou des géraniums, à proximité de nos cultures. Nous créons ainsi un environnement sain et équilibré pour nos plantes, sans avoir recours à des produits chimiques nocifs pour l’environnement et notre santé. Nous pourrons ainsi profiter d’un potager sain et productif.

Quelles sont les plantes qui agissent comme des répulsifs ?

  • Chèvrefeuille
  • Lupin
  • Soucis
  • Citronnelle
  • Menthe
  • Ruda

En suivant ces conseils, vous serez en mesure d’entretenir efficacement votre jardin urbain en location et de profiter des avantages de la culture de vos propres plantes. En outre, si vous avez des doutes ou des problèmes, n’hésitez pas à contacter Huerto 360 pour obtenir des conseils et de l’aide.

Comparte esta publicación