Comment créer son propre potager urbain en location

Dans les villes, les jardins urbains connaissent un essor sans précédent. Selon une étude réalisée par le cabinet de conseil GEA 21 (Grupo de Estudios y Alternativas), le nombre de jardins urbains a augmenté de manière exponentielle, passant de 1. 000 en 2000 à plus de 20. 000 à l’heure actuelle. Les jardins scolaires, communautaires et sociaux à des fins thérapeutiques sont particulièrement remarquables. Ils utilisent souvent des terrains abandonnés ou désaffectés appartenant à l’État, qu’ils transforment en oasis écologiques de durabilité, d’autogestion et de coexistence. Ces jardins ont pour but d’évoluer vers un modèle de ville plus convivial et plus durable.

Si vous souhaitez louer votre jardin, il est important de le préparer correctement afin qu’il soit en bon état pour le locataire. Voici donc quelques conseils sur la façon de le préparer et de l’apprêter.

Location d'un jardin pour en tirer le meilleur parti

Afin de pouvoir louer votre verger et d’éviter tout problème avec le locataire à l’avenir, il est important d’effectuer des travaux de nettoyage et d’entretien avant une première visite et la signature du contrat.

Avant l’arrivée du locataire, veillez à ce que le jardin soit propre et bien rangé. Enlevez les mauvaises herbes, taillez les arbres et les arbustes et nettoyez tous les endroits où vous pouvez le faire.

En outre, vous devez

  • Préparation du sol : assurez-vous que le sol est bien préparé pour la culture. Retournez le sol et ameublissez-le à l’aide d’une bêche ou d’une charrue afin d’améliorer le drainage et l’aération.
  • Condition : Ajouter de la matière organique au sol, comme du compost, du fumier ou du terreau, afin d’améliorer la fertilité du sol et de fournir des nutriments aux plantes.
  • Irrigation et drainage : veiller à ce que l’accès à l’eau pour l’irrigation soit suffisant et que le système de drainage fonctionne correctement.
  • Planifier l’aménagement du jardin : diviser le jardin en parcelles ou en zones afin que le locataire puisse organiser ses cultures et répartir les récoltes de manière efficace.
  • Déterminer les cultures qui conviennent au jardin : identifier les types de cultures qui conviennent le mieux au jardin et qui sont les plus rentables pour le locataire. Assurez-vous que le sol et les conditions climatiques conviennent aux cultures à planter.

Enregistrez votre jardin gratuit dès aujourd’hui

Le contrat

Lorsque vous louez votre jardin, il est important d’établir un contrat de location qui précise les conditions de la location. Certains aspects essentiels sont incontournables :

  • Identification des parties : le contrat doit comporter les noms et adresses du bailleur (propriétaire du verger) et du preneur (personne qui louera le verger).
  • Durée du contrat : il est important de déterminer la durée du bail, c’est-à-dire la durée pendant laquelle le locataire aura accès au jardin.
  • Paiement du loyer : Le contrat doit indiquer le montant du loyer et les modalités de paiement. Il est important d’établir le mode de paiement et la date d’échéance du loyer.
  • Obligations et responsabilités du bailleur et du preneur : le contrat doit définir les obligations et les responsabilités des deux parties. Par exemple, le bailleur peut être responsable de l’entretien du verger et des grosses réparations, tandis que le preneur peut être responsable de l’entretien quotidien du verger et des petites réparations.
  • Restitution du verger : le contrat doit établir les conditions de restitution du verger à la fin du bail. Cela peut inclure l’obligation pour le locataire de nettoyer le verger et de le laisser en bon état.

En bref, la location d’un potager peut être une source de revenus importante. un excellent moyen de générer des revenus supplémentaires et de promouvoir l’agriculture durable dans votre communauté. Pour y parvenir, veillez à aménager et à préparer votre jardin avant de le louer, à établir un contrat de location clair et détaillé et à communiquer efficacement avec vos locataires. En suivant ces conseils, vous pourrez louer votre jardin de manière efficace et récolter les fruits d’une agriculture urbaine durable.

Comparte esta publicación